à l’inverse, les personnes avec un pénis plus petit seraient jugées plus timides, coincées et moins performantes. autre constat de l’étude, les personnes dotées d’un sexe fin, seraient plus névrosées. et ce n’est pas tout. les poils pubiens ont eux aussi été analysés dans cette étude : les poils pubiens rasés auraient plus le vent en poupe.
search engine optimization